z


Malandain Ballet Biarritz

Marie-Antoinette


 

Chorégraphie Thierry Malandain

Musique Joseph Haydn

Décor et costumes Jorge Gallardo

Réalisation costumes Véronique Murat

Réalisation décors Frédéric Vadé

 

Création en mars 2019 - Durée 80 min

 

A l'invitation de Laurent Brunner, directeur de Château de Versailles Spectacles, Thierry Malandain créera Marie-Antoinette en 2019 sur des symphonies de Joseph Haydn.

Après Cendrillon (2013) et La Belle et la Bête (2015) également créées à l'initiative de l'Opéra Royal de Versailles, Thierry Malandain mettra donc en scène une autre figure faisant partie de l'imaginaire collectif, parfois de manière caricaturale. On se souvient de «l'Autrichienne» ou encore du surnom significatif de «Madame Déficit».

 

En revanche, au-delà des fêtes, des bals et des parures, son goût prononcé pour les arts, le théâtre, la musique et la danse est moins connu. Ainsi, bien qu'un personnel fut chargé de veiller à ses plaisirs, Marie-Antoinette s'occupait elle-même de l'organisation des spectacles de la Cour, et se mêlait encore de ceux de Paris. Elle fut la protectrice de nombreux artistes, notamment de Christoph Willibald Gluck, son professeur de musique à Vienne et fit venir à Paris, le chorégraphe Jean-Georges Noverre - considéré comme l'un des créateurs du Ballet Moderne - qu'elle fit nommer maître de ballet à l'Opéra en 1775. Cultivant le chant, le clavecin et la harpe, il lui arrivait de jouer la comédie avec une prédilection pour les pièces à ariettes. Mais sans doute, le rôle de sa vie fut-il celui de Dauphine puis de Reine de France entre Etiquette, désoeuvrement, frivolité et intrigues.
 
A partir de ce matériau où la théâtralité est centrale, Thierry Malandain poursuivra l'exploration de thématiques qui lui sont chères et qui jalonnent l'ensemble de son répertoire.

 



Au répertoire